Photos as Historical Witnesses

Wolbert G. C. Smidt, enseignant-chercheur à l’Université de Mekelle en Ethiopie, présentera son dernier ouvrage – Photos as Historical Witnesses. The first Ethiopians in Germany and the first Germans in Ethiopia, the history of a complex relationship – lors du panel “Histoires des photographies contestataires / contestées – Histories of Contestatory/Contested Photographs” (ECAS, panel #83, le 10 juillet à l’Université de Paris 1-Sorbonne, salle D634, de 14h00 à 15h30).

Photos as historical witnesses
Dejjazmach Meshesha Werqé, le premier ambassadeur éthiopien en Allemagne, 1907.

“This volume presents historical images and texts documenting the history of German-Ethiopian relations, as a result of many years of research. Some of the material was unknown to historians so far and captures crucial historical moments. Ethiopians travelled to Germany at a surprisingly early time, such as Abba Gorgoryos, the co-founder of Ethiopian Studies in Germany, residing in Gotha in 1652, or former Oromo slaves in the early 19th century. Germans also migrated to Ethiopia, whose Ethiopian-German descendents played sometimes an important role in cultural exchange, politics and diplomacy over generations.”

With an introduction by Richard Pankhurst.

Publisher: Lit Verlag
Publication Date: July 2015
Pages: 144
Language: Deutsch, English, Amharisch

 

ECAS 2015 6e CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES ÉTUDES AFRICAINES Paris, 8-10 Juillet 2015

ECAS-logo-Afrique

6e CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES ÉTUDES AFRICAINES
Paris, 8-10 Juillet 2015 

ECAS 2015

Après Lisbonne en 2013, la sixième conférence européenne des études africaines (ECAS-6) aura lieu à Paris du 8 au 10 Juillet 2015, dans les locaux de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et de l’École pratique des hautes études (EPHE).

Centre Sorbonne : 17, Rue de la Sorbonne, 75005 Paris. Centre Panthéon : 12, place du Panthéon, 75231 Paris cedex 05.

Elle est organisée conjointement par l’Institut des mondes africains (IMAF) et Les Afriques dans le monde (LAM).

Parallèlement à la European Conference on African Studies, l’IMAF et LAM organisent AFRICA ACTS : une semaine consacrée aux arts de la performance en Afrique et dans ses diasporas. A l’attention d’un large public, AFRICA ACTS est conçu comme un parcours à travers Paris et sa proche banlieue.
> Le site Africa Acts

 

L’illusion du chaos

Vient de paraître. Collection Bibliothèque Peirsec

L’Illusion du chaos. 1995-2000

Annales de Somalie

Marc FONTRIER

1ere couv

Mars 1995. Les Nations Unies mettent fin à l’opération internationale déployée depuis deux ans dans une Somalie en déliquescence. Le territoire de l’ancienne République, atomisé, est abandonné aux ambitions personnelles des chefs de factions et à l’égoïsme des clans. Sur le plan politique émerge l’idée de reconstruire le pays non pas à partir de ses institutions étatiques mais à partir de ses régions, souvent engagées déjà dans une logique d’apaisement. Dans le Nord du pays, le Somaliland qui depuis 1993 a autoproclamé son indépendance montre la voie, suivi un peu plus tard du Puntland qui décrète son autonomie. Dans le Sud et le Centre en revanche, en dépit de conférences de réconciliation manquées, l’exercice est plus compliqué. Les régions existent, bien identifiées, mais les chefs de factions ne parviennent pas à consentir les renoncements nécessaires au rétablissement de la paix.

Cette instabilité n’empêche en rien les affaires, licites ou délictueuses, de s’organiser en un système largement mondialisé qui n’a rien de chaotique.

Sur cette scène qui n’est pas sans rappeler la période ante-coloniale et sur fond de lutte d’influence arabo-éthiopienne, le président de la République de Djibouti organise en 2000 une réunion qui se veut définitive. Bien que mené avec soin, l’exercice ramènera vers un pouvoir plus que virtuel nombre d’anciens du régime déchu mais surtout un fondamentalisme musulman étranger au monde somali.

Marc Fontrier, officier des Troupes de Marine, est docteur en Études africaines de l’Institut national des langues et civilisations orientales où il a étudié l’arabe, l’amharique et le somali. En plus de trente ans, il a effectué de nombreux séjours de longue et de moyenne durée en Afrique subsaharienne, la plupart dans des pays en crise : Éthiopie, Somalie, Djibouti, Sierra Leone, etc. Ses recherches portent en particulier sur l’histoire de la Corne de l’Afrique et sur la polémologie africaine dans le dernier quart du XXe siècle.

46 euros, 490 pages – ISBN : 978-2-343-06408-6

PDF de la couverture ⦿ Chez l’éditeur

1ere couv verso

L'Harmattan
Édition -Diffusion, 5-7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
Tél. 01 40 46 79 20 (comptoir et renseignement libraires)
Tél. 01 40 46 79 22 (service de presse)