La Grande Collecte

Les Archives de France organisent les 18, 19 et 20 novembre une Grande Collecte, dédiée aux relations entre la France et l’Afrique, aux XIXe et XXe  siècles.

Un appel est lancé au public afin de collecter et de numériser des documents traitant des relations entre l’Afrique et la France du XIXe au XXe siècle. La Grande Collecte 2016 embrassera tous les aspects de cette communauté de destin : échanges commerciaux, scientifiques ou culturels, collaboration économique, colonisation et décolonisation, immigration, mais aussi événements politiques, militaires et diplomatiques. Les personnes ou les familles conservant des documents datant de cette époque, tels que des journaux intimes, des carnets, des correspondances, des photographies, des tracts ou des affiches, sont invitées à les faire connaître auprès des services partenaires afin de les sauver de l’oubli. L’opération permettra ainsi d’enrichir deux siècles d’histoire franco-africaine, en mettant en lumière l’action des populations civiles et la réalité des parcours individuels.

L’opération bénéficie également cette année d’un partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La Grande Collecte donne ainsi lieu à des travaux de classe sur les relations historiques entre la France et le continent africain, en lien avec les programmes scolaires.

Organisée par les Archives de France en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, la Grande Collecte est une opération nationale appelant tous les Français à présenter ou à remettre leurs papiers personnels ou familiaux aux institutions partenaires de l’événement. Après leur remise, ces documents sont numérisés puis mis en ligne.

Le site www.lagrandecollecte.fr en présente un florilège.

Assemblée générale 2016

L’assemblée générale 2016 de l’association se tiendra au Pôle des langues et civilisations le jeudi 1er décembre 2016 à 18 h00 salle 5.28.

Seront admis à voter les membres présents ou représentés, à jour de leur cotisation. Toutes les personnes sympathisantes ou intéressées par les activités de l’Association sont cordialement invitées à se joindre à la réunion.

appel-de-cotisation-aresae

architecture moderne à Addis Abäba

(Addis Abäba, Kazanchis, 2014. Photo Serge Dewel)

 

En 2012, l’artiste allemande Michaela Meise (www.michaelameise.com), séjourne à Addis Abäba pendant trois mois au cours desquels elle réalise un inventaire photographique du patrimoine architectural urbain.

Dans un livre (en anglais) publié en 2016, elle fait usage de cet inventaire pour illustrer un demi siècle d’architecture moderne (1950-1990) à Addis Abäba. L’ouvrage, qui se présente sous la forme d’un portfolio en petit format, rassemble les photographies, accompagnées d’une information minimale et succincte, de nombreux édifices devenus des jalons de la capitale éthiopienne.

Le livre de Michaela Meise offre surtout l’intérêt de compter parmi les pionnier de la reconnaissance de l’architecture moderne d’Addis Abäba. Cela étant, il illustre un propos de l’empereur Haylä-Sǝllase affirmant que l’Ethiopie c’est aussi autre chose que les « tukuls » et l’artisanat local, dans son combat pour la reconnaissance de la modernité éthiopienne.

MEISE Michaela (2016), Eshi Addis Ababa, Verlag der Buchhandlung Walther Konig, 164 pages.

71pn9ls3y4l